Comment choisir son contrôle d'accès ?


Découvrir et analyser vos besoins

Avant de choisir la technologie adaptée à votre secteur d'activité ou à votre habitation personnelle, il convient d'analyser vos besoins dans une optique visionnaire prenant en compte l'évolution de votre entreprise ou de votre domaine. Pour savoir comment faire le bon choix il faut s'interroger préalablement sur l'utilité de la vidéosurveillance, la sécurisation de la vitrerie, sur vos exigences en matière d'identifications en tenant compte du niveau de performance désiré pour votre système. 
Le tout devant respecter l'environnement et bien entendu être conforme aux normes réglementaires. ce sont de nombreux paramètres qui entrent en ligne de compte et l'avis d'un ou de plusieurs experts s'avère toujours nécessaire pour faire un bilan et une estimation précise avec vous. Le serrurier ou le professionnel de la vitrerie auprès de qui vous demanderez conseil devra donc se montrer transparent et vous proposer des solutions claires et performantes.

Penser à faire changer ou à faire réparer votre porte d'entrée

Ce n'est pas la chose à laquelle l'on pense en priorité après un cambriolage, mais pourtant, il est très important de faire changer ou tout simplement de faire ouvrir votre porte claquée. Pensez à demander à votre assurance qui possède peut-être un réseau de serruriers professionnels qui pourra alors prendre en charge le remplacement ou la réparation de votre porte d'entrée. Dans le contraire, cela sera à vous de prendre contact avec un serrurier professionnel dans les plus brefs délais afin de faire changer votre serrure vandalisée lors de l'effraction.

Les scientifiques ont d'ores et déjà découvert un moyen d'authentifier et identifier tout objet en utilisant les propriétés des atomes. Le sésame actuel fait donc appel à la physique quantique qui devient physique pratique. Cette technologie brevetée utilise des moyens ultra-modernes pour permettre l'identification unique d'un produit avec des garanties de sécurité optimales. Ces dispositifs révolutionnaires ne nécessitent pas de mots de passe. Ils sont totalement imperméables au clonage. Ils s'agit des systèmes les plus sûrs à l'échelle planétaire et de plus en plus de sociétés privées y ont recours pour la protection de leurs données et de leurs espaces. On constate donc que si les technologies d'authentification existantes ne sont pas encore obsolètes elles sont pourtant très vite rattrapées par les grands progrès en la matière.

Sélectionner un matériel adéquate

Seule une analyse précise de vos besoins déterminera le bon choix pour sécuriser l'accès à vos locaux. Si la communication et le traitement de l’information sont deux points importants, l'accès physique et purement matériel est un élément majeur à bien considérer avec les cloisons, les sas, le blindage ou la vitrerie. Ce sont donc différents corps de métier, du bâtiment, de la serrurerie, en passant par la sécurité et l'informatique qui sont mis à contribution pour votre installation.

L'ensemble définira l'architecture de votre système. 
Des câbles seront plus faciles à installer dans des faux plafonds que dans une tranchée de béton mais la protection ne sera pas le même.Le niveau de sécurité désiré a un coût qui variera selon vos priorités et l'installation à mettre en place ou à renforcer. Les matériaux actuels sont toujours plus variés et sophistiqués notamment en matière de vitrerie. La nanotechnologie rentre dans la composition de films protecteurs hyper résistants aux impacts. A titre d'exemple, un maillage à 300 micron constitue un renfort efficace contre l'intrusion ou l'effraction.

Estimer le montant du préjudice subi

Une fois que vous aurez réalisé les tâches les plus importantes et les plus urgentes, il vous faudra estimer le montant du préjudice que vous avez subi. Vous devrez pour cela rassembler toutes vos factures, mais aussi vos relevés bancaires sans oublier les actes notariés pour les objets volés et que vous avez reçus en héritage, les bons de garantie ou encore des photos qui pourront constituer des preuves. Ce dossier complet devra être envoyé à votre assurance afin qu'elle puisse estimer le montant qu'elle se doit de vous rembourser.




Se mettre en conformité avec la réglementation


Il conviendra de respecter la charte environnementale en vigueur dans votre commune. On n'installe pas de caméra de surveillance sur la voie publique n'importe où ni n'importe comment. Une expertise préalable est nécessaire. Vous devez donc établir un cahier des charges sécurité et sûreté bien précis en vous faisant accompagner par un professionnel compétent et qualifié. Une fois que vous aurez déterminé avec lui matériel adéquate, rapprochez vous de la CNIL (Comission Nationale Informatique et Libertés) . Pour vous mettre en conformité avec la législation en vigueur en ce qui concerne les libertés individuelles, il vous faudra remplir une déclaration officielle auprès de cet organisme.